L’armée négocie l’exil de Mugabe, la SADC à la manœuvre

L’armée négocie l’exil de Mugabe, la SADC à la manœuvre

15
0
PARTAGER

L’armée a annoncé négocier un départ en exil du président, Robert Mugabe. Or le président Mugabe semble déterminé à rester au pouvoir. L’Union africaine dit de son côté compter sur la médiation de la SADC.

Le président Robert Mugabe au pouvoir depuis trente-sept ans est déterminé à rester à la tête du pays en dépit du coup de force de l’armée qui le presse de démissionner.

La SADC à la manœuvre 

Placé en résidence surveillée, le président âgé de 93 ans, a rencontré pour la première fois hier après-midi le chef de l’armée, le général Constantino Chiwenga, au siège de la présidence à Harare.

De son côté, l’Union africaine compte sur les efforts de l’Organisation des pays de l’Afrique australe, la SADC pour trouver une solution à la crise.

« Je pense qu’au moment où nous parlons, le parlement est toujours en place. Le gouvernement fonctionne toujours et il n’y a aucun signe de violence »,a annoncé le commissaire Paix et la Sécurité de l’Union africaine, Smaïl Chergui à Washington où il se trouvait avec le président de la Commission de l’organisation panafricaine.

L’UA préoccupée

Infografik Robert Mugabe FRA

Le commissaire Smaïl Chergui a ajouté, que l’Union africaine reste toutefois vigilante. « Nous avons nos propres règles et nos propres instruments. Donc, pour le moment, nous espérons que la SADC réussira à baisser la tension et à promouvoir une solution certainement pacifique là-bas ».

A ses côtés hier à Washington, un haut responsable du département d’Etat américain chargé des affaires africaines, Donald Yamamoto.

Les USA appellent à des reformes

Donald Yamamoto a dit partager la position de l’Union africaine et a plaidé, au-delà de la crise actuelle, pour que le Zimbabwe adopte des réformes économiques, politiques et constitutionnelles afin d’obtenir une levée des sanctions américaines le visant.

Les militaires ont fait état d’arrestations dans l’entourage du président

LAISSER UN COMMENTAIRE