Le G5 Sahel, solution innapropriée ?

Le G5 Sahel, solution innapropriée ?

10
0
PARTAGER

Alors qu’une équipe du Conseil Paix et Sécurité de l’ONU doit se rendre à Bamako pour évoquer les questions de sécurité, un spécialiste de la région confie son septicisme.

« Le Sahel est aujourd’hui piégé dans un cercle vicieux où une faible gouvernance politique et sécuritaire, combinée à une pauvreté chronique et aux effets des changements climatiques, favorise le développement de l’insécurité. » C’est ainsi que le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a résumé la situation, dans un rapport remis ce lundi au Conseil de sécurité. Un rapport qui précède la visite, cette semaine, d’une équipe du Conseil Paix et Sécurité de l’ONU à Bamako pour discuter justement de cette question cruciale, à savoir la stabilisation des pays du Sahel menacés par la présence de groupes armés liés à Al Qaida.

View image on TwitterView image on Twitter

Réponse militaire inneficace ? 

Certains spécialistes de la région ne sont pourtant pas convaincus du bien fondé de cette force militaire. C’est le cas de Pierre Bertet, consultant indépendant en sécurité. Il connaît bien le Mali pour avoir y passé plus de 30 ans, une période pendant laquelle il s’est occupé justement de questions de sécurité. Interrogé par la Deutsche Welle, il estime que « le problème n’est pas militaire, mais politique« . Pour lui les situations du Mali, du Burkina-Faso ou du Tchad sont complètement différentes. Pierre Bertet cite le précédent Afghan, ou le déploiement de milliers de soldats « n’a rien réglé du tout« . Le spécialiste donne ses idées pour la région. Cliquez ci-dessous pour l’écouter.

LAISSER UN COMMENTAIRE