Etats-Unis: au moins 9 morts dans un incendie près de San Francisco

Etats-Unis: au moins 9 morts dans un incendie près de San Francisco

15
0
PARTAGER

Une fête dans un collectif d’artistes d’Oakland près de San Francisco a tourné au drame dans la nuit de vendredi à samedi lorsqu’un spectaculaire incendie s’est déclenché, tuant au moins neuf personnes, selon les pompiers.

Vingt-cinq personnes sont toujours portées disparues.

L’incendie a éclaté vers 11h30 vendredi soir heure locale (07h30 GMT) dans un ancien entrepôt abritant un collectif d’artiste.

Des dizaines de personnes s’y trouvaient pour participer à une fête dans laquelle se produisait notamment le musicien électronique Golden Donna, alias Joel Shanahan.

Le feu a été contrôlé au petit matin alors que les sauveteurs fouillaient les décombres pour retrouver des victimes, selon les pompiers.

« Le feu a dû se propager très rapidement », a expliqué la chef des pompiers Teresa Deloach-Reed aux reporters.

Les pompiers devaient encore samedi faire une recherche approfondie dans le bâtiment pour retrouver d’éventuelles victimes supplémentaires.

« Le toit s’est effondré et il y a de gros débris qui doivent être enlevés » a-t-elle expliqué.

Sur les réseaux sociaux et notamment la page Facebook de l’évènement, des proches tentaient de chercher des informations sur le sort des participants à la fête.

Les médias ont diffusé des images de hautes flammes sortant d’un bâtiment d’apparence industrielle.

Lorsqu’ils sont entrés pour combattre le feu, les pompiers ont été freinés par un bric-à-bric de meubles et d’objets artistiques, ont ils raconté.

« C’était bourré de meubles et d’autres trucs, des collections (…) c’était presque comme un labyrinthe », a déclaré Teresa Deloach-Reed.

La chef des pompiers a aussi mentionné la présence d’une « cage d’escalier artisanale » avec des « palettes » pour accéder au premier étage, où se trouvaient la plus part des victimes.

Il était apparemment « vraiment difficile de s’échapper de ce premier étage », a-t-elle dit.

– « Je sentais ma peau peler » –

Il semble qu’aucun détecteur de fumée ne se soit déclenché dans le bâtiment pendant l’incendie, et qu’il n’y avait pas d’aspersion automatique, a-t-elle précisé.

« Je sentais ma peau peler » sous l’effet de la chaleur, a déclaré à la chaîne de télévision le photographe Bob Mule, un familier des lieux à la télévision locale KTVU. « Je n’ai pas réussi à faire marcher l’extincteur »

Les pompiers tentaient d’établir samedi si des personnes vivaient en permanence dans le bâtiment, ou s’il n’était qu’un lieu de travail et de rencontres.

Oakland est une ville de 420.000 habitants située de l’autre côté de la baie de San Francisco, face à la ville du même nom.

Cette ville a longtemps trainé une mauvaise réputation en terme de sécurité mais elle attire désormais des populations plus aisées attirée par la perspective de loyers plus abordables qu’à San Francisco.

Le 20 février 2003, un incendie déclenché par des feux d’artifice dans une boîte de nuit de West Warwick, au nord-est des Etats-Unis, avait coûté la vie à 100 personnes, selon le décompte de l’association professionnelle National Fire Protection Association.

Les images de l’époque montraient le feu – déclenché par des étincelles blanches crachées dans le dos des musiciens par des tubes pyrotechniques – se propageant et prenant au piège une centaine de personne.

Les pompiers avaient estimé que le bâtiment, de bois et de tôle, s’était entièrement embrasé en moins de trois minutes.

L’incendie le plus meurtrier lors d’un spectacle, aux Etats-Unis, s’est produit en 1903 à l’Iroquois Theater de Chicago. Il avait fait 602 morts, selon la NFPA.

LAISSER UN COMMENTAIRE