Lutte contre les microbes à Abobo : Des écoles placées sous surveillance...

Lutte contre les microbes à Abobo : Des écoles placées sous surveillance policière

9
0
PARTAGER

Les écoles primaires publiques d’Abobo-quartier Plaque devraient bénéficier d’une surveillance policière exceptionnelle jusqu’à la fin de l’année scolaire en cours. C’est ce qui ressort des différentes rencontres entre le corps enseignant, les syndicats, les autorités administratives et sécuritaires, au lendemain d’une descente musclée des enfants en conflit avec la loi, appelé aussi  »microbes », au groupe scolaire Plaque où ces vermines ont humilié une institutrice, et blessé plusieurs personnes, avant d’emporter la somme de 250 mille francs Cfa. Cela va se traduire concrètement par la présence d’au moins cinq (5) éléments de la Police nationale devant chaque établissement de Plaque. Cette information émane de la réunion du samedi 24 février 2018, des entités citées.

La réunion n’a pas pu convaincre les instituteurs du Groupe scolaire Plaque I et II, de reprendre les cours suspendus depuis le jeudi 22 février 2018. En clair, ceux-ci ont maintenu leur mot d’ordre d’arrêt de travail, compte tenu de l’insécurité sur leur lieu de travail. En tout état de cause, le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (Midd) local a décidé de rencontrer les enseignants de Plaque, aujourd’hui mardi 27 février 2018, pour faire le point, et arrêter une conduite commune.

Rappelons que le mercredi 14 février 2018, des microbes ont effectué une descente musclée dans le groupe scolaire Plaque I et II. Ils ont profité pour faire main basse sur plusieurs téléphones portables et la somme de 250 mille Fcfa arrachée à une institutrice qui a été mise nue.

LAISSER UN COMMENTAIRE