Lutte contre les djihadistes en Côte d’Ivoire/ Grosse colère au sein des...

Lutte contre les djihadistes en Côte d’Ivoire/ Grosse colère au sein des Forces armées

46
0
PARTAGER

« Bordure de protection ». C’est le nom de l’opération lancée par les autorités ivoiriennes pour lutter contre les djihadistes. Cette opération, qui se passe plus ou moins bien, risque d’être compromise si des éléments des Forces armées de Côte d’Ivoire (Faci) mettent à exécution leur menace.

De fait, selon nos informations, certains militaires martèlent qu’ils vont quitter la ligne de front si leur prime de 120 000 F Cfa pour 3 mois de mission, n’est pas payée. « Cette prime est souvent payée 1 mois voire 45 jours après la mission », s’est plaint, à Soir Info, par téléphone, lundi 21 novembre 2016, un élément des Faci, qui est sur le terrain. 

La question des rations alimentaires, est également au centre de la grogne de ces militaires ivoiriens. Ceux-ci se plaignent de ne recevoir que 5 sacs de riz pour 40 soldats ainsi que deux boites de sardines et de pâté par soldat, pour deux semaines. Plus grave, ils accusent certains responsables de commercialiser ces provisions.

En outre, ces soldats en première ligne contre la menace terroriste, indiquent que leur unique véhicule de patrouille est en panne. Ils font savoir qu’ils reçoivent 50 litres de carburant par mois, pour 5 motos pour les nombreuses patrouilles.

Face à ces graves accusations, nous sommes entré en contact, lundi 21 novembre 2016, avec le ministère de la Défense. Notre source au sein du ministère dirigé par Alain Donwahi, a indiqué que « les primes ont été versées depuis jeudi dernier », avant d’ajouter que « les équipes sur le terrain, sont informées que les primes sont en cours de distribution ».

LAISSER UN COMMENTAIRE