Législatives 2016-Après la clôture du dépôt des dossiers / Des candidats défilent...

Législatives 2016-Après la clôture du dépôt des dossiers / Des candidats défilent à la Cei

35
0
PARTAGER

Depuis le 17 novembre 2016, la Commission électorale indépendante (Cei) ne reçoit plus de dossiers de candidatures pour les élections législatives de décembre prochain en Côte d’Ivoire.

Les aspirants à un fauteuil parlementaire en Côte d’Ivoire ont eu 10 jours pour se plier aux exigences liées à leur ambitions. Cependant, près d’une semaine après la fermeture de la réception des dossiers, des candidats au scrutin législatif continuent de défiler au siège de la Commission sis aux II-Plateaux. 

Lors de notre visite dans les locaux de l’organisation présidée par Youssouf Bakayoko, hier, mardi 22 novembre 2016, nous avons rencontré K.H, représentant un candidat suppléant sur une liste en compétition dans le centre de la Côte d’Ivoire. « Nous sommes venus parce qu’on nous a signalé un léger problème sur le certificat de nationalité d’un candidat suppléant. Nous sommes là pou régler cela rapidement », confie-t-il avec un grand sourire et les yeux plongés dans un classeur qu’il fouille. 

Interrogé sur la question, la Cei a indiqué que cette démarche est tour à fait régulière. « C’est quelque chose qui est réglementaire. Quand un défaut est constaté dans le dossier d’un candidat, il est appelé pour le corriger si possible », a expliqué Kigbafory Inza, patron de la Communication de la commission en charge des élections en Côte d’Ivoire. 

Dans la cour de la Cei, ce n’est cependant pas la grande affluence constatée lors des derniers jours de la période de dépôt. Preuve que ces corrections ne concernent qu’un nombre isolé de candidats,  La majorité des box prévus pour recevoir les candidats des différentes régions sont en cours de désaffectation. En outre Kigbafory Inza s’est prononcé sur la publication attendues des candidatures retenues par la Cei pour ces législatives. « L’analyse des dossiers continue », a-t-il fait savoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE