La décharge d’Akouedo fermera-t-elle d’ici fin décembre?

La décharge d’Akouedo fermera-t-elle d’ici fin décembre?

17
0
PARTAGER

Le gouvernement ivoirien a annoncé la fermeture de la décharge d’Akouedo, vieille de 52 ans. A quelques jours de cette fermeture annoncée, les populations d’Abidjan se demandent si cette décision sera effective.

A Akouedo village, en ce samedi matin, le site de la décharge grouille de monde. Les jeunes précollecteurs remplissent les bacs à ordures pendant que  des camions montent sur le pont de pesage.

« Si le site ferme, on ne pourra plus travailler. Il y a presque 100 personnes qui font la collecte. Nous qui faisons la précollecte, nous sommes beaucoup trop nombreux. Donc si le site ferme, cela va créer beaucoup de problèmes« , explique l’un d’entre eux.

Un autre ajoute: « les gens sont en train de rassembler les sachets, les bidons. Il y a des femmes qui sont là spécialement pour les acheter. On peut obtenir 1000 ou même 2000 Francs CFA. »

Les travailleurs des sociétés de ramassages des ordures, eux, ne sont pas du tout inquiétés par l’annonce de cette décision.

« C’est la ministre qui décide, si elle décide de fermer la décharge, elle nous donnera un autre travail sur un autre site« , affirme l’un d’eux.

Des promesses non tenues

A Akouedo village, les populations se plaignent de la dégradation de leur environnement du fait de la proximité avec cette décharge ainsi que de la lenteur de la mise en application des décisions arrêtées avec le gouvernement.

2. Bildergalerie Kenia Mülldeponie bei Nairobi (Reuters/T. Mukoya) Une décharge située près de Nairobi au Kenya

« On attend que l’Etat tienne ses promesses. Il avait prévu 5 kilomètres de bitumage et ces travaux n’ont pas été réalisés« , regrette Aguede Marc, chef du village d’Akouedo village. « L’air est vraiment pollué. L’homme le plus vieux du village a au maximum 75 ans. Nous connaissons des problèmes pulmonaires. Dans le centre de santé que nous avons essayé de réaménager pour en faire un hôpital, il y a de nombreux services comme le service de radiologie qui ne fonctionnent pas. Or on a besoin d’être traités régulièrement« , nous confie-t-il.

C’est dans quelques jours que l’on saura si le gouvernement va mettre ou non à exécution sa décision de fermer ce site. La réhabilitation du site abritant la décharge d’Akouédo est prévue, après l’évacuation des 3000 tonnes de déchets qui s’y trouvent. Des aires de jeux et de nombreuses infrastructures socio-économiquespourraient être bâties sur ce site.

LAISSER UN COMMENTAIRE