Côte d’Ivoire : un village attaqué dans la nuit par des assaillants...

Côte d’Ivoire : un village attaqué dans la nuit par des assaillants venus de la Guinée

100
0
PARTAGER

Dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 décembre, le sang a coulé à l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Le village de « Kpéaba » situé à quelques kilomètres de la ville de Sipilou a été la cible d’une violente attaque. Des assaillants venus de la Guinée voisine sont pointé du doigt selon des témoignages recueillis sur les lieux. Jusque-là, le motif et les circonstances de cette attaque sont méconnus.

Des hommes venus de la Guinée, armés jusqu’aux dents ont fait irruption dans le village de Kpéaba, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Ces assaillants ont attaqué la population du dit village dans la nuit du 21 au 22 décembre. Cette attaque a été confirmée par le ministère de la Défense.

Selon AFP et une source sécuritaire, ces assaillants étaient des militaires guinéens accompagnés de certains civils. Armés de Kalachnikov, ils auraient tué un villageois, blessé plusieurs autres et brûlé des maisons avant de se retirer du côté guinéen de la frontière.

Face à cette accusation, l’Etat-major guinéen a réagi avec fermeté. Il dément toute implication de l’armée dans cette attaque. Ensuite, il affirme qu’aucun incident de la sorte n’a été rapporté pour le moment.

Rappelons que le village de Kpéaba n’est pas à sa première mésaventure. Il a déjà fait l’objet de ce genre d’attaque. En janvier 2013, des militaires guinéens avaient d’ailleurs occupé ce même village de Kpéaba, avant de se retirer fin février, suite à des discussions entre les deux gouvernements. La plus part du temps, ces incidents surviennent suite à des litiges frontaliers. Ce village est situé à la frontière entre la Côte d’Ivoire et la Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE