Côte d’Ivoire : le Gouvernement participera à la Cop22

Côte d’Ivoire : le Gouvernement participera à la Cop22

47
0
PARTAGER

Par la voix de son Premier Ministre Daniel Kablan Duncan, la Côte d’Ivoire a officiellement annoncé sa participation à la Conférence des parties sur le climat (Cop 22). Elle se déroulera du 07 au 18 novembre, dans la ville de Marrakech, au Maroc. L’Etat ivoirien ne compte pas resté en marge de cet évènement mondial. Il sera représenté à Marrakech par le Président de la république, Alassane Ouattara.

Ce vendredi 04 novembre, à la Primature, Daniel Kablan Duncan a officialisé la participation de la Côte d’Ivoire à la Cop 22, à Marrakech. Une annonce qui s’est faite lors d’une cérémonie organisée par le Gouvernement, en présence des membres du Gouvernement, d’ambassadeurs…

La Cop22, c’est une conférence qui réunit tous les pays du monde, chaque année, pour débattre sur des questions et prendre des décisions concernant le changement climatique. Cette année elle se déroula à Marrakech, au Maroc, du 07 au 18 novembre.

La COP22 dite COP de l’action sera une aubaine, non seulement pour la Côte d’Ivoire, mais également pour tous les pays africains de partager leurs expériences et participer aux différentes initiatives en cours pour accélérer le développement résilient. Et ce, à faibles émissions de carbone et devenir un pays émergent en 2020.

Pour le chef du Gouvernement ivoirien, l’émergence à l’horizon 2020 ne saurait être atteinte sans la prise en compte des changements climatiques qui ont de nombreux effets néfastes pour les pays en développement.

« C’est pourquoi, notre pays, à travers le Programme national de développement (Pnd 2016-2020) et Côte d’Ivoire Perspectives 2040, a affiché ses ambitions en vue de l’atteinte des objectifs de développement durable (Odd) au niveau national tout en confirmant à travers ses programmes, notre ambition de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 28% à l’horizon 2030 ».

Duncan a rappelé que l’acte de ratification de l’accord de Paris par la Côte d’Ivoire, le 25 octobre 2016, constitue, une opportunité importante. Car, pour le Premier Ministre, cet acte porte en lui les promesses d’un monde meilleur pour nos populations dans un contexte marqué par de profondes mutations au niveau mondial. Mieux, selon Daniel Kablan Duncan, cet accord reflète la détermination du pays à faire de la lutte contre les changements climatiques un moteur de croissance verte et un pas vers l’atteinte des Objectifs du développement durable (ODD) dans l’édification d’une nation prospère et sobre en carbone.

SOURCE : IMATIN

LAISSER UN COMMENTAIRE