Côte d’Ivoire : Depuis Bouaké, le chef d’Etat-major, «il y a des...

Côte d’Ivoire : Depuis Bouaké, le chef d’Etat-major, «il y a des armes qui ont été déposées effectivement»

16
0
PARTAGER

Le Chef d’Etat-major général (CEMAG) des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI), le général de division Touré Sékou Rechercher Touré Sékou a entamé mercredi une tournée dans les différentes casernes du pays.Accompagné pour la circonstance du commandant supérieur de la gendarmerie, le général de brigade Kouakou Kouadio Nicolas, il était au 3è Bataillon militaire de Bouaké Rechercher Bouaké où il a échangé avec ses hommes, après la dernière mutinerie survenue en mai dernier dans cette région et autres, comme constaté sur place par une source proche de KOACI.

A la fin des échanges le CEMAG Rechercher CEMAG s’est confié à la presse. Il a indiqué que suite à l’ultimatum (Ndrl 31 mai 2017) donné pour le dépôt des armes Rechercher armes retrouvées au domicile de Soul To Soul, certains se sont déjà exécutés.

« Tout a l’heure le commandant régional ma fait un point des armes Rechercher armes qui ont été déposées jusqu’à ce jour .il y a des armes Rechercher armes qui ont été déposées effectivement et nous espérons que cette opération va continuer »,a-t-il déclaré ,puis d’ajouter . « .il n’aura pas de prolongement de ce délai .»

Poursuivant le patron de l’armée ivoirienne a révélé le contenu des échanges avec les soldats.

A l’en croire, cette tournée vise à exiger beaucoup plus de cohésion, de discipline et de fraternité entre frères d’armes au sein de l’armée.

« J’ai eu à dire à partir de maintenant nous devons en finir avec ses notions de 8400, d’ex FDS, de FAFN. J’ai rappelé que dans l’armée il y a trois catégories de personnelles. Il y a la catégorie des officiers, des sous-officiers et la catégorie des militaires de rang, désormais c’est de ses trois catégories que je voudrais entendre parler », a souligné le général Touré Sékou.

LAISSER UN COMMENTAIRE