Coopération Côte d’Ivoire – Sierra-Leone: Le président Julius découvre les potentialités de...

Coopération Côte d’Ivoire – Sierra-Leone: Le président Julius découvre les potentialités de l’agriculture ivoirienne et exprime sa satisfaction

10
0
PARTAGER

La coopération Ivoiro-Sierra-léonaise pourrait connaître un élan positif à l’issue d’une visite d‘amitié de deux jours passée sur le sol ivoirien, de SEM. Julius Maada Bio, président de la République de Sierra-Léone.

«  Je suis venus apprendre auprès de vous » avait déclaré son excellence Julius Maada Bio au terme d’un entretien avec son homologue ivoirien, le vendredi 04 mai 2018 au Palais de la présidence d’Abidjan Plateau. Ce samedi 05 mai 2018, l’hôte ivoirien s’est rendu dans les locaux du Centre national de recherche agronomique sis à Yopougon Adiopodoumé, pour s’imprégner de l’expérience ivoirienne en matière de recherche agronomique. La qualité des infrastructures et le riche potentiel agricole ivoirien a particulièrement séduit le président Julius Maada Bio. « Nous avons beaucoup appris de notre séjour ivoirien et nous devons travailler ensemble main dans la main » a-t-il déclaré à l’issu de sa visite. Il a ajouté que la Côte d’Ivoire et son pays, la Sierra-Léone, doivent briser les barrières entre pays anglophones et francophones en matière de coopération. Le chef de l’Etat de la Sierra-leone a par ailleurs promis de s’inspirer du modèle ivoirien dans la reconstruction de son pays. « Tous ce que nous avons vu ici, nous allons le mettre en œuvre chez nous » a-t-il affirmé. Bien avant, M. Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques a présenté le riche potentiel agricole de la Côte d’Ivoire. « Nous sommes, aujourd’hui, 1er producteur mondial de cacao, avec 1 950 000 tonnes en 2017, 1er producteur mondial d’anacarde, avec 700 000 tonnes 2016, 1erproducteur africain de caoutchouc naturel et 7 ème rang mondial, avec 600 000 tonnes en 2017, 3èmeproducteur africain d’igname, avec 6 millions de tonnes en 2016, 6ème producteur africain de manioc, avec 5 millions de tonnes en 2016 »,a-t-il énuméré.

Cette brillante performance agricole, le ministre Adjoumani l’a attribuée à la clairvoyance de feu  le Président Félix Houphouët-Boigny, qui avait décidé de faire du secteur agricole, le moteur du développement de la Côte d’Ivoire dès les premières heures de l’indépendance. Aussi –a-t-il ajouté que l’agriculture ivoirienne continue de bénéficier des résultats des structures de recherche, en particulier du CNRA. « L’impact significatif de la recherche scientifique sur l’essor du secteur agricole a permis à notre pays d’accomplir des progrès substantiels dans de nombreux domaines »,a-t-il ajouté. Poursuivant, le ministre des Ressources animales ivoirien a confié  au président sierra-léonais que la Côte d’Ivoire a pu se libérer de certaines importations de denrées d’origines végétales ou animales grâce aux travaux de ses chercheurs qui sont par ailleurs ouverts et habitués à la coopération internationale.

Rappelons que la veille, le président Julius Maada Bio avait eu une rencontre avec les chefs d’entreprises ivoiriens pour parler d’investissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE